LES CHEMINS DE L'ETERNEL: forum ouvert sur le monde paranormal
 
AccueilstargateS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 l'hypothese gaia.

Aller en bas 
AuteurMessage
stimata
Admin
Admin
avatar

Messages : 1229
Date d'inscription : 19/08/2009
Age : 42
Localisation : Saint Nicolas de port

feuille de l'entité
la couronne du roi! :
la couronne du roi!
https://i.servimg.com/u/f83/11/73/65/48/images10.jpg

MessageSujet: l'hypothese gaia.    Ven 20 Juil - 8:40

l'idée révolutionnaire, ne resume pas à une nouvelle utopie new age: la terre serait vivante, un organisme capable de s'autoréguler en permanence. ce concept, batipsé gaia par le chimiste james lovelock, son auteur a déchainé la critique scientifique... d'ou sin interet.

je vous retransmets donc se texte que j'ai dans un de mes livres. cela peut etre interessant dans un certain point de vue. apres cela reste un texte, apres tout depend aussi le sens que vous pouvez prnedre les informations pour recoller a ce que vous etudier aussi.
bonne lecture et au plaisir de vous lire.

texte:

s'il a un point sur laquel la communauté scientifique n' guére évolué depuis l'antiquité, c'est bien celui de la poursuite des hérétiques. comme au temps de l'inquisition, elle garde sa capacité à diaboliser des esprits atypiques, meme clairvapyant et à étouffer dans l'oeuf les démarches les plus novatrices.
mais plutot que d'envoyer les balsphémateurs au bucher, comme il en etait usage, les inquisiteurs des temps modernes assurent une mort lente aux parias de l'establishement. les victimes regardent, impuissantes, leur anciens collegues s'unir pour ruiner leur reputation, les bourses de recherches s'épuiser et les hauts postes universitaires auxquels elles etaient promises etre confiés à d'autres. au terme de cet impitoyable processus de disgrace, l'heretique pourra s'estimer heureux s'il trouve encore du travail dans sa branche. l'anglais james lovelock est incontestablement devenu l'un de ces hérétiques.

des scientifiques plus que sceptiques.

chimistes, professeur d'université et membre de la royal society, conseiller scientifique de la NASA masi également inventeur émérite d'un decteteur à capture d'éléctrons, il ne manquait guere à lovelock qu'un prix nobel pour couronner une carriere scientifique brillante. il semblait improbable q'un homme de osn envergure puisse soudain susciter l'hostilité de ses confreres au point que ses derniers s'allient pour l'évincer de leur groupe. or lovelock s'est rendu coupable d'originalitéen présentant son concept de gaia. la premiere fois que j'ai parlé de gaia, se souvient-il , j'avais le vague espoir que l'idée serait dénoncée que l'idée serait dénoncée par l'église, mais toruverait ainsi grace aux yeux de mes confreres. or, gaia a été adoptée par les théologiens et rejetée par les biologistes.
bien que james lovelock ait abandomment expliqué sa théorie , la communauté scientifique lui a toujours opposé une véhémente résistances. le biochimiste et prix nobel francais jacques monod , à l'origine de la découverte de l'ARN messager (molécule de synthése des protéines), a maintenu son propre point de vue avec force, à savoir quele climat de la terre controle l'environnement...
environnement qui, à son tour, détermine les condictions de vie sur la planéte, et non l'inverse comme le suggére lovelock. caustique, le biologiste richard dawkins souligne avec ironie: " si nous sommes qu'une ifinie élémént d'une machinerie qui s'autorégule, l'homme a-t-il seulement un libre arbitre? " la plupart des scientifiques évacuent ainsi le concept gaia d'un revers de main, assurant que lovelock a trouvé là un sujet à la mode en esperant que ses idées se repandisent à travers le monde comme un virus se propage dans l'organisme. en quoi le concept de gaia pouvait-il rendre aussi virulent les scientifiques contemporains de lovelock?

je reprendrais plus tard pour la suite. bonne lecture.


Dernière édition par stimata le Dim 22 Juil - 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://stimataspirit.forumactif.org
stimata
Admin
Admin
avatar

Messages : 1229
Date d'inscription : 19/08/2009
Age : 42
Localisation : Saint Nicolas de port

feuille de l'entité
la couronne du roi! :
la couronne du roi!
https://i.servimg.com/u/f83/11/73/65/48/images10.jpg

MessageSujet: Re: l'hypothese gaia.    Sam 21 Juil - 9:41

ce n'est qu'à partir du XIX siécle que s'est amorcée une approche scientifique globale de notre planéte: les océans, l'atmosphére et toutes les formes de vie qui cohabitent sur terre forment un tout. l'idée germe alors d'une proable interaction entre tous les organismes vivants, indépendamment de leur taille ou de leur structure chimique. la précision technique des instriments de mesure renforce d'ailleurs cette notion de liens entre toutes les parties constitutives de l'univers (comme par exemple la présence de l'azote et du carbone dans les corps vivants mais aussi dans tout environnement inerte). pourtant, cette progressve évolution de la perception du monde a eu peu d'indice sur l'approche cognitive du monde scientifique. en effet, les laboratoires de géologie, de climatologie ou d'écologie, pour ne citer qu'eux, sont restés cantonnés à une approche restrictives: l'etre vivant s'adapte à un environnement (lui-meme en perpétuelle mutation) mais n'a pas d'incidence sur le processus vital lui-meme ni sur son évolution.

la proposition de loverlock est que les structures terrestres forment un seul organisme, incroyablement complexe, et qui pratique l'autorégulation. loverlock donne à cet organisme le nom de gaia, ancienne déesse grecque de la terre. dans son livre, la terre est un etre vivant, loverlock argumente. le soleil produit environ 30% de chaleur d eplus qu'avant l'apparition de la vie sur terre, mais la température à la surface de notre planéte est restée à un niveau approprié au developpement de la vie.
du fait, la terre est le seul astre du systeme solaire portant une flore et une faune aussi variées, aussi complexes.
loverlock s'est alors demandé ce qui sur ce point différenciait le globe terrestre des planétes voisines. sa réponse est simple et remarquable: c'est la vie elles-meme, sous toutes ses formes, qui a maintenu les condictions necessaires à sa subsistance en régulant l'atmosphére.
en un mot: la vie sur terre gouvernerait l'atmosphére de la planétee.
pour étayer sa théorie, james loverlock compare le globe terrestre à venus, notre voisine inanimée. une taille proche de celle de la terre et distante d'un jet de pierre à peine (astromiquement parlant), vénus est l'une des planetes les moins hospitaliéres du systéme solaire. son atmosphére, incrayablement dense, se compose à plus de 96% de dioxyde de carbone. plus haut se trouve une épaisse couche nuageuse constituée en grande partie de goutelattes d'acide sulfurique. ces deux couches agissent comme une serre géante, absorbante l'énergie du soleil et la retenant si bien que la surface de vénus est la plus chaude du systéme solaire. pour le chimiste, la terre s'est sortie d'une situation de départ comparable grace à gaia. c'est la vie elle-meme qui à modifié l'environnement par les corrections chimiques nécessaires à sa perpétuation sur une planéte en devenir.

ajustements cataclysmiques.

en effet, depuis la naissance de la terre , les organismes qui débarrassent l'atmosphere du dioxyde de carbone et permettent ainsi à la chaleur mieux de se repartir dans l'espace, sont devenu devenus de plus en plus abondants et efficaces dans le traitement des rayonnements solaires. résultat, les taux de dioxyde de carbone dans l'atmosphére sont aujourd'hui 1000 fois moins élevés qu'au moment de l'apparition de la vie sur notre planéte. les premieres formes de vie sur terre étaient anaérobies, c'est à dire que leur métabolisme ne transfomaient pas l'oxygéne, mais absorbaient directement, par photosynthese, l'energie solaire dont elles avaient besoin. or ce processus de photosynthése anaérobie (le meme processus qui les maintenait en vie) a contribué à faire progressivement monter le taux d'oxygene dans l'atmosphere terrestre. paradoxalement, ces premieres formes de vie connurent alors une véritable catastrophe écologique. selon james loverlock, ce fut probablement la période la plus incertaine de l'histoire de la vie sur terre. les quantités d'oxygéne libérées dans l'air d'un monde anaérobie ont représenté le plus grave cas de pollution atmosphérique que la terre ait jamais connu.
Revenir en haut Aller en bas
http://stimataspirit.forumactif.org
stimata
Admin
Admin
avatar

Messages : 1229
Date d'inscription : 19/08/2009
Age : 42
Localisation : Saint Nicolas de port

feuille de l'entité
la couronne du roi! :
la couronne du roi!
https://i.servimg.com/u/f83/11/73/65/48/images10.jpg

MessageSujet: Re: l'hypothese gaia.    Sam 21 Juil - 10:09

le principe gaia a alors répondu au défi en s'adaptant lentement mais surement. au terme d eplusieurs millions d'années, gaia avait surmonté la toxicité de l'oxygéne : les formes de vie anaérobies disparuent progressivement pour laisser place à de nouvelles formes aérobies (nécissant de l'oxygéne). de ces nouvelles existences en mutation, l'humnité allait émerger peu à peu.
la prodigieuse faculté de la vie à gérer l'atmosphére et son évolution, fournit le meilleur argument en faveur du concept de gaia: les premieres formes de vie terrestres ont transformé la composition de l'atmosphére (durant quelques milliards d'années) et ont épargné à la terre un destin vénussien.
james loverlock s'est mis au ban de toute la communauté scientifique en formulant ce postulat en l'absence de preuves. et pourtant, tout ce qu'on peut opposer au concept gaia s'applique également à la théorie de l'évolution de darwin (la selection naturelle est la persistence de plus apte, la conversation des differences et variations favorables et l'élimination des variations nuisibles).
les deux théses s'étayant sur des périodes temporelles tres longues, les expériences ponctuelles n'ont pas valeur de preuves. aussi, malgré la consistance des arguments en faveur des idées de loverlock comme de celles de darwin, il n'existe aucune preuve définitive de ces mécanismes de régulation.
l'echelle et la complexité des bases d'études rendent improbable une réponse scientifique homogéne. nous pouvons cependant examiner le postulat initial de concept gaia et d'envisager ses implications dans un monde contemporain, lui aussi en constante mutation.
puisque, pour survivre, gaia était prete à sacrifier la vie anaérobie quand la chimie de l'atmosphére terrestre l'exigea, les formes de vie aérobies actuelles pourraient-elles etre menacées à leur tour par une nouvelle régulation à l'échelle planétaire? lovelock pense que oui, citant l'hypothese d'une algue marine mutante, colonisant les mers et utilisant la lumiére solaire pour produire du chlore à partir des ions de chlorure de l'eau de mes. la trés haute toxicité du chlore dégagé mettrait en péril la survie du chlore dégagé mettrait en péril la survie de l'humanité.
nul besoin d'imaginer une algue mutante pour prédire une catastrophe. il suffit d'observer la façon dont, en quelques décennies, l'homme a influé sur des gigantesques équilibres naturels pour comprendre que gaia est gravement affectée. l'actuel accroissement de taux de dioxyde de carbone dans l'air provoque , par exemple, une fonte graduelle ds culottes de glace polaires et une montée du niveau de la mer.
récemment, des éditorialistes ironaisaient sur le fait que ce phénomene, accéléré par la pollution industrielle , avait des conséquences somme toute logiques. les etats-unis, qui produisent à eux seuls un quart de la population mondiale, sont de plus en plus confrontés à des cyclones et ouragans. pourquoi? parce que le jeu des masses d'air dans l'atlantique subit les conséquence du réchauffement de la planete, le fameux effet de serre.
scientifiquement, il y à là une cause et ses effets. loverlock analyserait cela comme la réponse de giai. sans pour autant prétendre que la terre agit dans un esprit de vengeance., il y verrait la replique d'une entité vivante s'éfforcant d'équilibrer ses propres dysfonctionnements.....
et ceux qu'ils provoaquent . une interpretation intuitives, certes, mais aux prolongements qu'il serait bon d'étudier.


Revenir en haut Aller en bas
http://stimataspirit.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'hypothese gaia.    

Revenir en haut Aller en bas
 
l'hypothese gaia.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'HYPOTHESE GAIA
» Censure des affiches de GAIA contre le foie gras
» Succès du Faux Gras de GAIA
» GAIA n'appelle PAS, pour l'instant, au boycott de Body Shop
» Végaia réuni les végés!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les chemins de l'éternel  :: Espace détente :: Sujets divers-
Sauter vers: